Le Centre Placet est porteur de différents projets interculturels au sein de Louvain-la-Neuve.  

Le projet "Communauté métisse" a vu le jour à la rentrée 2020-2021 : il promeut l'internationalisation de l'espace néo-louvaniste à travers l'interculturalité et davantage d'échanges et d'inclusions entre les étudiant.e.s du Nord et du Sud. Ce projet est subsidié par l'ADRI (Administration des Relations Internationales) de l'UCLouvain. 
 
Voulez-vous faire partie des binômes d’étudiants qui composent cette communauté ? Pour en savoir plus (les modalités, les objectifs, l’agenda…), inscrivez-vous sans tarder auprès de Justine et Victoria à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et complétez le formulaire en ligne 

 


La genèse du projet
 

Le Centre Placet et l’association des résidents du Centre Placet acteur de l’international de la commune d’OLLN sont parti de leurs analyses de leurs propres réalités. 

Le projet part du constat de la difficulté face à laquelle les étudiant·e·s internationales·aux se retrouvent quand ils sont confrontés aux méthodologies d'apprentissages occidentales, qui peuvent constituer un réel obstacle à la réussite du cursus universitaire. La fracture numérique, les mécanismes d’exclusion (lors de travaux de groupe, par exemple) viennent se rajouter au défi de la réussite académique. Seul, la période d'adaptation est beaucoup plus longue, du point de vue social comme académique. La difficulté de trouver un stage peut aussi se présenter, dans un pays d’accueil dans lequel on n’a pas eu l’occasion de développer un réseau. D’un autre côté, l’échange interculturel peut constituer un riche apport pour les étudiants belges, d’enrichissement des connaissances des cultures du Sud, et qui ont peut-être déjà des projets professionnels à l’international.  

L’idée est d’établir une relation d’apprentissage mutuel et réciproque entre les deux membres du binôme. 

Première étape : atelier multimédia, échanges et débats autour de l'interculturalité à l'université. 

La première édition de ce workshop (du 17 au 21 août 2020) a été l'occasion de mettre en débat la notion d'interculturalité, plus spécifiquement dans le milieu académique. Chocs culturels et mécanismes d'exclusion ont été analysé et observé. Un "état des lieux" des difficultés et des richesses de la rencontre interculturelle sur le campus universitaire a été réalisé, grâce à des échanges, recueils de témoignages, micro-trottoirs et des réalisations multimédias et artistiques. 

Merci aux participant.e.s, pour leurs regards, expériences et analyses, et pour leur engagement dans cette réflexion qui vise à promouvoir des relations plus égalitaires et inclusives sur notre campus universitaire ! Merci à Cindy Robert du  Centre Régional pour l’Intégration du Brabant Wallon, à Marc Totté de  l’ASBL Inter-Mondes, à René-Claude Niyonkuru, chercheur de l’UCLouvain au  Centre d’Études du Développement, et à Altay Manço de l’Institut de Recherches, de Formation et d’Action sur les Migrations 
 



Deuxième étape : lancement du projet avec la soirée match-up (mardi 6 octobre 2020) 
 
La communauté métisse est officiellement lancée, sous le signe de diversifier nos horizons et vers plus d’échanges interculturels et académiques, entre les jeunes universitaires. 


Photos : H. Pietquin
 
C’est mieux et vivement souhaitable « que les membres de notre société ne se limitent plus à se croiser sans se parler, mais qu’ils se donnent aussi et surtout du temps à partager des moments riches en échanges interculturelles. L’Université, c’est aussi une permanente quête vers la diversité, l’interculturalité. Le nom communauté métisse n’est pas choisi au hasard, métissez vos rencontres et partages ! Cela est essentielle, même si notre université est déjà internationale avec plus de 120 nationalités, dont 20% du personnel et 20% des étudiants sont internationaux ». Tels sont les quelques mots du message de la Pro-rectrice à l’International, professeur Mme Dana Samson, venue lancer officiellement la communauté métisse.
 
Merci à tous les partenaires qui ont été là, depuis les préparatifs et le workshop de l’été 2020 : l'UCLouvain – Université catholique de Louvain par le biais de l’ADRI, AVIE, la faculté ESPO, l'ARP, le CRIBW - Centre Régional d'Intégration du Brabant Wallon, Laura Salamanca qui a assuré une bonne partie de l’animation de la soirée match’up, les KAP (le Kot Verdom, le Photokot et le Devlop'kot).

 

 

Troisième étape : les activités de la Communauté Métisse 

Le contexte de 2020-21, nous a poussé à rassembler la communauté pour lutter contre l’isolement. De mobiliser tout au long de l’année les nouveaux arrivants. Les acteurs qui forment la Communauté Métisse, ont décidé de construire les activités en lien avec le contexte de la crise sanitaire et de la création de lien.  

Nous avons organisé des événements en présentiel et en ligne suivant l’évolution des mesures sanitaires.  
 
La première année du projet a débouché sur des activités académiques, culturelles, culinaires et informelles.